Zeppelin : Un dirigeable de la société Airship-Paris effectue son premier vol commercial en Ile-de-France

Zeppelin : Un dirigeable de la société Airship-Paris effectue son premier vol commercial en Ile-de-France

Le dimanche 4 août, la société Airship-Paris a pu organiser son premier vol commercial dans le ciel d’Ile-de-France avec son nouvel aéronef. Un engin qui d’ici le mois d’octobre pourra effectuer jusqu’à 7 voyages de ce genre par jour en couvrant quatre parcours destinés à découvrir autrement la région.

Airship Zeppelin

C’est au-dessus des châteaux et des paysages du nord-ouest de la région parisienne que le premier vol commercial en zeppelin de la société Airship-Paris s’est déroulé aujourd’hui avec à la clé un joli succès qui en appellent d’autres à l’avenir. Aérostat de type dirigeable rigide, le zeppelin a vu son invention naitre à la fin du XIXe siècle en Allemagne avec son initiateur, le comte allemand Ferdinand von Zeppelin. Resté très populaire en Allemagne, le vol en zeppelin avait toutefois connu une grave crise de défiance près la catastrophe du « Hindenburg » en 1937 dans le New Jersey où un Zeppelin fonctionnant à l’hydrogène s’était alors enflammé en provoquant la mort de 61 personnes. Un accident qui avait sonné le glas de l’âge d’or de ces machines volantes.

Airship Zeppelin

Un Aérostat destiné a couvrir dans l’avenir quatre sortes parcours en Ile de France

Aujourd’hui, seulement trois zeppelins construits à Friedrichshafen (Baden-Württemberg en Allemagne) continuent d’exister et de voler dans le monde. « En Allemagne, les Zeppelin volent autour du lac de Constance et sont très populaires », explique Isabelle, hôtesse de l’air allemande, originaire de Friedrichshafen, là où sont construits les dirigeables. Avec 17 millions d’euros et une livraison attendu en 2016. Airship qui loue actuellement un des zeppelins construits à Friedrichshafen compte ainsi développer des vols commerciaux destinés à effectuer quatre sortes de parcours en Ile de France. Des parcours destinés à profiter des beautés de la région en permettant aux touristes de survoler Cormeilles-en-Vexin, le château de Chantilly, les boucles de la Seine et Versailles, le tout en partant de l’aérodrome de Pontoise pour des prix qui oscilleront entre 250 et 650 euros. « Après cinq années d’efforts, on y arrive enfin ! », s’est enthousiasmé Éric Lopez, président d’Airship dont le siège se trouve implanté à Neuilly-sur-Seine.

Airship Zeppelin

Un vol très tranquille dans un appareil long comme un Airbus A380

« C’est un vol très tranquille. On peut avoir les fenêtres ouvertes, regarder le paysage, et même voir quelqu’un vous saluer du sol », explique pour sa part la pilote anglaise Katharine Board pour qui le privilège de piloter cet appareil long comme un Airbus A380 dans le ciel français est revenu pour la première fois aujourd’hui. « Nous volons à 300 mètres d’altitude à la vitesse de 70 km/h », a indiqué durant le vol une hôtesse de l’air aux 12 passagers qui ont eu la chance de monter à bord du dirigeable.

Airship Zeppelin

Source

Publié par Jérôme

Je suis passionné par toutes les nouvelles technologies et par pas mal d'autres choses, mais en général il faut que ça bouge! Tout ce qui est extrême me fascine (Autos, Motos, Sports, etc.). Bien plus qu'une passion, un style de vie que j'ai le plaisir de vous faire partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :