RCZ R, la Peugeot la plus puissante jamais produite

RCZ R, la Peugeot la plus puissante jamais produite

Avec 270 ch, le coupé Peugeot se dote enfin d’une motorisation suffisante pour taquiner les belles Allemandes, à commencer par l’Audi TT.

Il était temps. Quand la Peugeot RCZ a été lancée, nous avions tous estimé qu’elle était sous-motorisée. Un mal endémique qui touche l’automobile française depuis son origine. Ce manque puissance était d’autant plus criant que la RCZ dispose d’un excellent châssis et de liaisons au sol comme on sait les faire à Sochaux. «J’aimerais avoir une version racing de la RCZ, pourquoi pas avec un moteur de 300 ch», confiait au Figaro Jean-Marc Galès, alors directeur général des marques PSA Peugeot Citroën, au grand dam de son équipe de communication, lors du Salon de Genève de 2010, nous laissant également entendre que cette puissance serait obtenue sans le recours à l’hybridation.

Peugeot RCZ R

Le souhait de l’ancien dirigeant du groupe est aujourd’hui presque exaucé. Avec 270 chevaux sous le capot, la RCZ R devient la Peugeot la plus puissante jamais construite et aussi la plus performante. Et, comme le prédisait Jean-Marc Galès, il n’a pas été fait appel à l’hybridation pour cette version survitaminée. Il n’a pas fallu aller bien loin pour atteindre cette puissance. Très exactement sous le capot de la voiture, car le constructeur s’est contenté de pousser de 200 à 270 chevaux l’excellent et inusable THP de 1,6 l de cylindrée d’origine BMW. Sa puissance spécifique grimpe à près de 170 chevaux au litre, valeur que l’on trouve plus fréquemment sur les motos que sur les autos.

Peugeot RCZ R

Outre cette opération «boost», l’aérodynamisme de la RCZ R a été revue et un appui arrière supérieur a été obtenu grâce à un nouveau spoiler censé favorisé la stabilité à haute vitesse sans dégrader la traînée. Le poids a été réduit de 37 kilos, à 1 280 kilos, au regard de la version de 200 chevaux, soit un rapport poids-puissance de 4,7 kg/ch. Un différentiel à glissement limité Torsen permet d’exploiter le couple (330 Nm à 1 900 tours) dans les meilleures conditions. Sonassiette est abaissée de 10 mm et ses roues de 19 pouces sont plus larges.

Résultat: la RCZ R accroche le 250 km/h (vitesse limitée électroniquement), accélère de 0 à 100 km/h en 5,9 s, abat le 400 m départ arrêté en 14,2 s et le 1 000 m en 25,4 s. La consommation, selon les mesures officielles, s’établit à seulement 6,3 l au 100 pour de rejets de CO2 de 145 g par kilomètre.

Peugeot RCZ R

Sur le plan esthétique, la RCZ R reçoit de nombreux attributs sportifs la distinguant de sa petite sœur. Ses jantes bi-ton sont spécifiques, son aileron est plus grand et ses arches de toit sont noir mat. On retrouve avec satisfaction la lunette à double convexité, superbe pièce de verrerie due à Saint-Gobain, et véritable signature de la RCZ. Un monogramme R est disposé à l’avant comme à l’arrière. A l’intérieur, cuir, Alcantara noir et surpiqûre rouge donne le ton, tout comme la plaque traitée en aluminium brossé et avec 4 vis apparentes confèrent une touche agréablement aéronautique, mais à l’ancienne, à ce poste de pilotage.

Peugeot RCZ R

Belle, performante et bien finie, la RCZ R possède désormais de solides arguments pour aller taquiner quelques Allemandes, à commencer, bien entendu, par l’Audi TT, mais aussi la Porsche Cayman dans sa version 275 chevaux. Reste maintenant à connaître le tarif de la Française. Espérons qu’il sera plus contenu que ses compétitrices d’Outre-Rhin afin de creuser aussi la différence côté prix.

Source

Publié par Jérôme

Je suis passionné par toutes les nouvelles technologies et par pas mal d'autres choses, mais en général il faut que ça bouge! Tout ce qui est extrême me fascine (Autos, Motos, Sports, etc.). Bien plus qu'une passion, un style de vie que j'ai le plaisir de vous faire partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :