Psy : Gentleman dépasse les 100 millions de vues

On pensait le phénomène Psy enterré avec son Gangnam Style. Il n’en est rien. Le chanteur sud-coréen revient en force avec un second single extrait de son nouvel album. Gentleman prend le chemin du succès à vitesse grand V. Le titre cumule déjà 105 millions de vues en quatre jours sur la plate-forme YouTube, un record.

Psy a présenté samedi, à la fin d’un concert à Séoul, le clip de Gentleman et la chorégraphie qui succède à la célèbre «danse du cheval» de Gangnam Style. Dans ce nouveau titre, Psy, ses fidèles lunettes rondes à montures blanches vissées sur le nez, est un «gentleman» ringard qui tente de séduire de jeunes femmes dans des clubs de sport, magasins de luxe et des restaurants, avec des plaisanteries douteuses.

Comme dans Gangnam Style, Psy démontre tout au long du clip un talent indéniable pour le déhanché. Le texte contient davantage de paroles en anglais que son précédent titre – dont l’essentiel était en coréen -, signe que Psy s’adresse désormais à une audience internationale. «Laissez-moi me décrire. Je suis un vrai charmeur, avec de l’audace, de la vigueur et de l’humour, chante l’artiste de 35 ans, avant de lancer en anglais: I’m a mother-father gentleman. Je vais vous faire transpirer. Je vais vous faire ruisseler. Vous savez qui je suis? Wet Psy!», poursuit-il.

Le ridicule, la clé du succès

Gentleman figurait mercredi dans le classement des dix titres les plus vendus sur iTunes notamment en France, en Australie, au Canada et en Grande-Bretagne. Il est numéro 1 en Finlande, en Suède, au Danemark et en Grèce.

Postée sur YouTube en juillet 2012, le premier hit de Psy, Gangnam Style, une parodie de la vie des riches oisifs de Gangnam, le quartier chic de Séoul, est devenue la vidéo la plus regardée de l’histoire du site et la première à franchir le milliard de vues en décembre.

Après un tel succès, Psy avait peur de ne pouvoir faire mieux. ««Je ne peux pas dire que je suis une star, parce que le Gangnam Style n’est qu’un phénomène. Maintenant, c’est à moi de jouer. Je dois créer mon propre succès», confiait-il en novembre 2012, lors d’une conférence de presse à Paris.

Mais comment? «À l’international, je suis un petit nouveau. Mais je sais ce que les gens veulent: quelque chose d’encore plus amusant que le Gangnam Style. Donc, je vais essayer d’être encore plus ridicule et je montrerai une autre facette de ma personnalité plus tard, si on me laisse ma chance», indiquait-il. Psy semble avoir trouvé la recette pour durer.

Source

Publié par Jérôme

Je suis passionné par toutes les nouvelles technologies et par pas mal d'autres choses, mais en général il faut que ça bouge! Tout ce qui est extrême me fascine (Autos, Motos, Sports, etc.). Bien plus qu'une passion, un style de vie que j'ai le plaisir de vous faire partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :