Le tribunal de commerce de Paris prononce la liquidation judiciaire des magasins Virgin

Le tribunal de commerce de Paris prononce la liquidation judiciaire des magasins Virgin

Sans la moindre surprise, la France dit adieu aux magasins Virgin, présents depuis plus de 30 ans pour certains. La plupart des magnifiques bâtiments seront sans aucun doute repris, mais il n’en sera pas de même pour les employés.

La lourde décision était attendue et le miracle n’aura pas eu lieu : hier, en milieu d’après-midi, le tribunal de commerce de Paris a prononcé la liquidation judiciaire de l’enseigne culturelle Virgin dont les magasins étaient fermés depuis quelques jours. Pour les 960 salariés du groupe, la question n’est donc plus de savoir s’ils vont partir, mais plutôt dans quelles conditions.

Virgin

Un comité d’entreprise se tiendra justement le 24 juin afin d’évoquer les modalités de l’inévitable plan social à venir. Avec 8 millions d’euros de budget d’accompagnement, chaque employé pourrait se voir attribuer une somme d’environ 8.000 euros. Insuffisant, selon les salariés qui réclament une enveloppe de 15 millions en n’hésitant pas, pour certains, à pointer du doigt l’argent gagné sur les soldes et dont rien ne leur reviendrait à l’arrivée.

Pour certaines sources, dont la présidente de Virgin, Christine Mondollot, cette fermeture est un « échec » et la dirigeante n’y va pas par quatre chemins en dénonçant des bailleurs qui auraient interdit aux repreneurs (dont l’enseigne Cultura qui s’était portée candidate) les changements de contrat, de type baisse de loyers. Selon elle, certaines personnes feraient actuellement en sorte que les distributeurs de produits culturels comme Virgin aient du mal à rester dans des surfaces que l’on préfère louer à des sociétés susceptibles de générer de bien meilleures marges.

Virgin

Après les débâcles de Surcouf, GAME et The Phone House, ce sont donc les Virgin Megastore qui vont disparaître de nos rues. Et le cadavre de l’enseigne pas même encore froid, les observateurs se demandent déjà qui sera la prochaine victime. Certains n’hésitent pas à évoquer le puissant Darty, obligé d’aller chercher 20 millions d’euros d’économie par an ou la Fnac dont la rumeur d’un plan social éliminant 600 employés faisait les choux gras de la presse généraliste hier matin, avant d’être démentie par la direction.

Source

Publié par Jérôme

Je suis passionné par toutes les nouvelles technologies et par pas mal d'autres choses, mais en général il faut que ça bouge! Tout ce qui est extrême me fascine (Autos, Motos, Sports, etc.). Bien plus qu'une passion, un style de vie que j'ai le plaisir de vous faire partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :