Le sage ne dit pas ce qu’il fait, le sot ne sait pas ce qu’il dit…

Le sage ne dit pas ce qu’il fait, le sot ne sait pas ce qu’il dit…

La lettre est parfaite. A peine Barack Obama officiellement réélu, l’Elysée tape et publie un texte très diplomatique, félicitant « chaleureusement » le président des Etats-Unis, qui a fait un « choix clair en faveur d’une Amérique ouverte, solidaire, pleinement engagée sur la scène internationale ».

A la fin de la missive, François Hollande prend lui même la plume pour y ajouter « Cher Barack ». Hollande tient aussi à y ajouter un petit mot, un très sympathique « friendly » à l’adresse de son homologue américain, avant de signer.

Petit problème : « friendly » –  qui peut se traduire par « sympathique », « gentil », « amical », selon le contexte – demeure un mot énigmatique et incompréhensible en bas d’une lettre pour un anglophone, qui préférera par exemple utiliser « Best regards ».

De quoi, bien sûr, déclencher les railleries sur le compte Facebook de l’Elysée et, bien sûr, sur Twitter.

Comment l’empêcher de faire passer les Français pour des cons ?

Source

Publié par Jérôme

Je suis passionné par toutes les nouvelles technologies et par pas mal d'autres choses, mais en général il faut que ça bouge! Tout ce qui est extrême me fascine (Autos, Motos, Sports, etc.). Bien plus qu'une passion, un style de vie que j'ai le plaisir de vous faire partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :