Goodyear: la lettre incendiaire du PDG de Titan

Goodyear: la lettre incendiaire du PDG de Titan

Le gouvernement ne vas pas se laisser faire. Arnaud Montebourg a assuré mercredi qu’il répondrait par écrit au PDG de Titan international. « Il va avoir une réponse, ne vous inquiétez pas! Par écrit c’est mieux », a déclaré Aranud Montebourg à des journalistes qui l’interrogeaient dans la cour de l’Elysée. Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement, estime de son côté qu’il n’y avait « pas lieu de faire de surenchère ».

Dans un courrier adressé au ministre du Redressement productif, le PDG de Titan international raille « les soi-disant ouvriers » de l’usine de pneus Goodyear d’Amiens-Nord qu’il a renoncé à reprendre. Les Echos publient une copie de la lettre en anglais datée du 8 février qui est une réponse à un courrier du 31 janvier du ministre demandant à l’Américain Titan d’entamer des discussions pour une reprise de l’usine d’Amiens menacée de fermeture.

Goodyear

Goodyear a annoncé fin janvier que l’usine d’Amiens Nord allait fermer, menaçant 1.173 postes, provoquant un tollé politique en France, où plusieurs sites industriels sont promis à la fermeture, mettant le gouvernement en difficulté. Arnaud Montebourg avait annoncé le 12 février que Titan, société américaine spécialisée dans la fabrication des pneus agricoles notamment, ne reviendrait pas à la table des négociations pour une reprise de l’usine. Des premières négociations entre le groupe et Titan International avaient déjà échoué l’automne dernier.

Ils « ne travaillent que trois heures »

« Goodyear a essayé pendant plus de quatre ans de sauver une partie des emplois à Amiens, qui sont parmi les mieux payés, mais les syndicats et le gouvernement français n’ont fait rien d’autre que de discuter, a écrit le PDG de Titan, Maurice Taylor. J’ai visité cette usine plusieurs fois. Les salariés français touchent des salaires élevés mais ne travaillent que trois heures. Ils ont une heure pour leurs pauses et leur déjeuner, discutent pendant trois heures et travaillent trois heures ».

« Je l’ai dit en face aux syndicalistes français. Ils m’ont répondu que c’était comme ça en France!, affirme-t-il, selon le fac-simile de la lettre lisible sur le site. Monsieur (Montebourg, ndlr), votre lettre signale que vous voulez que Titan démarre une discussion. Vous pensez que nous sommes si stupides que ça? » .

« Vous pouvez garder les soi-disant ouvriers »

« Titan est celui qui a l’argent et le savoir-faire pour produire des pneus. Qu’a le syndicat fou ? Il a le gouvernement français », ironise-t-il. « Le fermier français veut des pneus pas chers. Il se moque de savoir s’ils viennent de Chine ou d’Inde. Titan va acheter un fabricant de pneus chinois ou indien, payer moins d’un euro l’heure de salaire et exporter tous les pneus dont la France a besoin », menace-t-il.

« Vous pouvez garder les soi-disant ouvriers », se moque le PDG américain. « Titan n’est pas intéressé par l’usine d’Amiens Nord », conclut sa lettre. Interrogé mercredi soir, Arnaud Montebourg a refusé de commenter cette lettre. « Je ne veux pas nuire aux intérêts de la France », a-t-il dit. Au passage, dans sa missive, le PDG du groupe américain prévoit un avenir sombre aux activités du géant français du pneumatique Michelin en France. « Dans cinq ans, Michelin ne pourra plus produire de pneus en France », dit-il.

Maurice Taylor, «the Grizz»

Quand on se penche sur son parcours, on comprend un peu mieux comment Maurice Taylor a pu adresser cette lettre surréaliste au gouvernement. Propositions démagogiques, provocations, spots TV outranciers : il a, ses vingt dernière années, multiplié les coups d’éclat, autant pour servir son business que sa carrière politique.

Surnommé à Wall Street The Grizz (le Grizzly) pour son côté brut de décoffrage dans les négociations, il ne se laisse jamais impressionner dans les affaires. Surtout par les syndicats. Il y a une quinzaine  d’années, un conflit avait duré trois ans, sans qu’il ne lâche rien aux salariés. Millionnaire, il a fait sa fortune en rachetant des entreprises en perdition qu’il a redressées en sabrant dans les coûts.

En 1996, il  a tenté sa chance en politique en se présentant à la primaire républicaine où il a récolté 1% des votes. Tout en finesse, il proposait notamment de réduire d’un tiers les effectifs des fonctionnaires. Depuis la première élection de Barack Obama, il prend plaisir à prodiguer des conseils au président américain. En 2010, il lui conseillait ainsi de supprimer tous les postes d’ambassadeurs, inutiles à l’ère du numérique.

« Une insulte totale » pour la CGT

Goodyear

Sur Europe 1, le représentant de la CGT, majoritaire à l’usine Goodyear d’Amiens-Nord, Mickaël Wamen a estimé que la lettre était une « insulte totale », jugeant le patron du groupe proche de l' »asile psychiatrique ». « Ce n’est pas une lettre incendiaire, c’est une lettre insultante »,a-t-il poursuivi.

Michael Wamen a également indiqué que la CGT avait décidé « de longue date » d’attaquer Titan en justice « par rapport aux accords signés entre Goodyear et Titan » au niveau mondial. « S’il croit se débarrasser si simplement des salariés français, il se trompe lourdement. »

Source

Publié par Jérôme

Je suis passionné par toutes les nouvelles technologies et par pas mal d'autres choses, mais en général il faut que ça bouge! Tout ce qui est extrême me fascine (Autos, Motos, Sports, etc.). Bien plus qu'une passion, un style de vie que j'ai le plaisir de vous faire partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :