Early Flicker ferme son site sous la pression des Anonymous

En début de semaine, nous apprenions qu’un site, Early Flicker, avait déposé le nom, le slogan et le logo des Anonymous auprès de l’INPI. Ce qui devait arriver arriva, le collectif des Anonymous ont réagit et on diffusé une vidéo mettant en garde Apollinaire Auffret, gérant de la société Early Flicker. Celui-ci avait réagi, en tentant d’expliquer les raisons des dépôts à l’INPI. Aujourd’hui, on apprend qu’Early Flicker a fermé son site internet et son numéro de téléphone.

Le site web a donc été désactivé et le numéro de téléphone de la société également. Le gérant d’Early Flicker admet que sa société ainsi que sa boite mail ont été pris d’assaut par les Anonymous, et sur un autre de ses sites, un homme se revendiquant comme Apollinaire Auffret tente de s’expliquer sur l’affaire et d’endiguer la situation :

La société Early Flicker est une petite entreprise qui propose à chacun de personnaliser des objets divers, à l’effigie de pays, de personnages ou d’idées qu’ils défendent. Ses profits sont minimes, nous ne vendons que 2 ou 3 objets par jour mais l’idée était sympathique, ludique et m’a enthousiasmé. Souvent lorsqu’un client d’un site tel que celui-ci commande un modèle (et c’est le cas sur tous les sites de ce type, dont une bonne majorité propose également les logos et credo Anonymous), le vendeur se doit de vérifier que ces images sont libres de droits, au risque de difficultés judiciaires. J’ai donc régulièrement vérifié l’absence de dépôt de ces modèles jusqu’à il y a plusieurs mois (février 2012), lorsque j’ai eu l’idée de les déposer moi-même. Ceux-ci étaient alors garantis d’être utilisables de façon gratuite et légale…pour tous! Depuis le dépôt AUCUNE INTERDICTION n’a été mise en place pour leur utilisation, et AUCUN CENTIME n’a été réclamé à travers le copyright.

Le gérant d’Early Flicker se défend ardemment de toute utilisation financière des «biens» d’Anonymous, et clame sa bonne foi au mouvement d’hacktivistes :

Il semblerait que l’information ait été relayée il y a quelques jours seulement, mon action était jusque-là passée inaperçue, pour la simple et bonne raison que je n’ai pas cherché à revendiquer quoi que ce soit, ni à « faire le buzz ». Le dépôt a été fait dans la discrétion absolue en février et n’avait alors fait aucune vague. Je suis toujours sous le coup de l’étonnement face à la folie qui en résulte aujourd’hui, mais qui a au moins le mérite de prouver notre réactivité devant une menace contre notre liberté d’expression. Peut-être un peu moins de naïveté de ma part m’aurait évité cette situation, mais j’avoue ne pas avoir vu les choses telles qu’elles sont présentées à ce jour. Le dépôt n’est pas cher, et assure une parfaite liberté d’action, les questions que se posent les médias sur « l’objectif poursuivi par un tel acte » ne se sont pas posées à moi. Soyons clairs, il n’est absolument pas question de créer une « marque » Anonymous. Je ne produis pas de séries, mais à l’unité et à la demande, je n’ai jamais vendu en gros de t-shirts à l’effigie du mouvement, je ne fabrique aucune étiquette ni aucun signe de reconnaissance de mes produits. Je ne fais que poser une image sur un objet, au choix du client, comme le font des centaines d’autres sites comme le mien.

L’affaire tourne donc au bras de fer entre Early Flicker et les Anonymous. Apollinaire Auffret tente d’exprimer sa bonne foi, et se défend de vouloir se faire de l’argent sur le dos du mouvement d’hacktivistes. Les Anonymous sont tout de même chatouilleux à toute utilisation de leurs symboles à des fins commerciales, même si celles-ci sont de petites ampleurs.

Source

Publié par Jérôme

Je suis passionné par toutes les nouvelles technologies et par pas mal d'autres choses, mais en général il faut que ça bouge! Tout ce qui est extrême me fascine (Autos, Motos, Sports, etc.). Bien plus qu'une passion, un style de vie que j'ai le plaisir de vous faire partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :