Driving Center, la nouvelle piste du Paul Ricard

Driving Center, la nouvelle piste du Paul Ricard

L’annonce de la création d’une piste annexe au « grand circuit » Paul Ricard a été faite il y a tout juste 6 mois. Autant dire que malgré une météo pas vraiment conciliante, les ouvriers n’ont pas chômé puisque c’est aujourd’hui que nous avons assisté à l’inauguration de ce Driving Center, parfait complément à une piste du Paul Ricard dont le calendrier complet à l’année a imposé cet « agrandissement ».

Driving Center

Le circuit Paul Ricard est loué 300 jours par an, ce qui pour les responsables correspond à une année de réservation quasiment pleine. Problème, les demandes dépassent largement le nombre de journées restantes, notamment pour tout ce qui est opérations constructeur, stages découverte GT, stages sécurité routière, stages d’entreprise ou de formation et de perfectionnement. Plutôt que de laisser ces demandes sans réponse et ainsi entretenir les envies de quelques entrepreneurs au courant de cette situation de construire un site concurrent à proximité, le circuit Paul Ricard et Oreca, opérateur des journées organisées sur le circuit, ont décidé de lancer la construction d’une piste annexe de 1,6 km capable d’accueillir tous ces évènements refoulés, faute de place.

Driving Center

Le Driving Center qui a réclamé un investissement de 2 millions d’euros est sorti de terre en à peine 6 mois pour être opérationnel dès ce mois-ci. Quelques finitions restent encore à terminer, l’extension terre de 500 m (pour le Supermotard) est à finaliser mais pour tout le reste, le site fonctionne. La piste de 1,6 km de long et 8,5 m de large bénéficie évidemment des mêmes avantages que le « Ricard » (assistance et centre médical) et se décomposent en plusieurs configurations adaptées au type d’évènement.

On trouve une zone centrale plane de 3 000 m², 2 aires de faible adhérence (une de 200 m de long et une autre circulaire) arrosées pour les tests de freinage ABS ou d’intervention ESP parfaits pour les stages sécurité routière alors que l’ensemble complet de 1,6 km de bitume + 500 m de terre est calibré parfaitement pour les épreuves de Super-motard dont le championnat de France fera un détour par le Var les 14 et 15 septembre. Les démonstrations de Boris Chambon laissent augurer d’une épreuve pour le moins spectaculaire, un rendez-vous qu’il sera dommage de manquer pour les amateurs de spectacle mécanique.

Notez que l’école Easy Monneret (Hervé Moineau était notre guide moto aujourd’hui) organisera également des stages sur cette piste adaptée à la formation et à l’apprentissage du pilotage moto. Avant de passer sur la grande piste et ses vitesses nettement moins conciliantes avec les erreurs de débutant, ce sera idéal.

Driving Center

Pour ce qui concerne l’automobile, nous avions sur place quelques autos en démonstrations. Autant le dire tout de suite, il n’est pas question d’imaginer exploiter le potentiel d’une grosse supersportive sur ce tracé assez sinueux, aux abords gravillonnés. Pour s’amuser, on se dit que de petites sportives type Renault Sport, Abarth, Lotus Elise seront parfaites mais les Toyota GT86, KTM X-Bow et Porsche Cayman R présentes ont montré que jusqu’à 330 ch, il est possible de tourner sans frustration. À l’usage, le tracé sinueux ne permet pas au pilote de respirer, la température monte très vite dans l’habitacle et sous les bras qui moulinent à toute allure. Les courbes serrées qui referment imposent d’être extrêmement patient pour remettre les gaz proprement, les quelques enchaînements intéressants ne sont guère rapides et de toutes façons, les dégagements réduits vous imposent de rester concentrés afin d’éviter de mettre une roue dans le gravier. L’inverse de la grande piste qui pardonne presque tout, ce qui ne sera pas pour déplaire à certains.

Driving Center

Mais on a apprécié de voir quelques artistes du cerceau jouer des transferts de masse en Toyota GT86 ou KTM X-Bow et aligner quelques enchaînements de glisses spectaculaires. Même sans le frisson de la vitesse, il y a donc de quoi s’amuser. L’essentiel de la piste se passe en 2, on passe à deux occasions la 3 et selon les autos, la 4 dans la descente avant un seul beau freinage. Au mieux, 10 voitures peuvent tourner ensemble sur la piste mais les dépassements devront se faire avec prudence car le rythme effréné auquel s’enchaîne les courbes fait que le pilote oublie vite de regarder ses rétros.

Driving Center

Les stages sur grosses GT seront donc principalement de la découverte et de l’initiation, pour le frisson, il faudra alors basculer sur la « grande piste ». La société  gérera en exclusivité l’activité des stages GT (les offres à voir ici) sur le Driving Center.

Sachez enfin pour terminer que la journée sur cette piste « d’entrée de gamme » qui permet d’accéder à l’univers du Paul Ricard à moindre frais (et à moindre sensation aussi, il faut le dire) est tarifée entre 2800 et 4500 euros selon la période. Pour ce prix, il y a bien sûr la piste mais aussi les locaux (2 salles de réunions et une d’accueil, wi-fi, terrasses) entièrement neufs à disposition.

Le Driving Center

Source

Publié par Jérôme

Je suis passionné par toutes les nouvelles technologies et par pas mal d'autres choses, mais en général il faut que ça bouge! Tout ce qui est extrême me fascine (Autos, Motos, Sports, etc.). Bien plus qu'une passion, un style de vie que j'ai le plaisir de vous faire partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :